Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les baleines et nous

Ceci n’est pas un documentaire sur les baleines, mais un livre d’amour sur les baleines, ce qui est bien différent.
Dans Les baleines et nous, India Desjardins et Nathalie Dion, duo talentueux autrice et illustratrice, sont parties de leur fascination pour le grand cétacé afin de nous amener à mieux le comprendre, le connaître et le respecter

Donc, pas vraiment un docufiction (qui raconterait l’histoire de notre relation avec la baleine, par exemple sous forme de récit), mais un ouvrage hybride (on aime !) avec des anecdotes, des informations scientifiques et un regard sociologique qui éveille le lecteur à l’environnement.

Pour l’autrice, il y a même une urgence à partager son admiration pour l’animal :
« Je ne suis pas une scientifique spécialisée en cétacés, mais au cours de ma vie, j’ai été avide d’anecdotes à leur sujet. J’ai eu envie de les partager (…). Et peut-être aussi de leur rendre hommage. Avant qu’elles ne disparaissent ».
Est-ce assez pour pouvoir écrire sur les baleines et donner des informations ? Certainement pas. C’est pourquoi elle va chercher des témoignages et s’appuie sur le savoir de spécialistes qu’elle remercie en dernière page de l’ouvrage.

India Desjardins souhaite nous rapprocher des baleines et nous sensibiliser au monde des mammifères marins en éveillant notre curiosité et en mettant en lumière leur diversité. Au fil des pages, elle évoque plusieurs thèmes scientifiques ou sociaux, tout en intercalant des légendes, des anecdotes ou des récits mythiques. Ainsi, nous cernons mieux comment notre regard et notre lien avec ce mammifère ont évolué.
Les anecdotes vécues par des personnes que India Desjardins a interrogées nous rappellent la chance que nous avons de vivre, au Canada, à proximité de cet animal fascinant. Ce sont des anecdotes qui mettent en valeur son intelligence et sa capacité de communication.
L’autrice en profite pour retracer l’histoire de notre relation avec les baleines. Si elles ont, de tous temps, fasciné, l’avidité économique et les besoins humains ont souvent pris le dessus. Chassées pour leur graisse puis protégées, mais aujourd’hui victimes du tourisme, leur chance de survie s’amenuise clairement.
Dans les récits mythiques évoqués, se trouve bien évidemment l’histoire de Mobby Dick. On regrettera toutefois que Pinocchio ne soit évoqué qu’à travers le film de Disney et non le texte original de Collodi (Le aventure di Pinocchio. Storia di un burattino 1881, L’aventure de Pinocchio, histoire d’un pantin).

Enfin, India Desjardins donne une grande place aux dangers qui guettent les baleines : filets, chasse, tourisme, nuisances acoustiques dans l’eau des océans, changements climatiques…Il est fascinant de comprendre par exemple que, d’une saison à l’autre, les baleines doivent se frayer des routes de plus en plus complexes dans les océans pour migrer.

Nathalie Dion, quant à elle, fait un travail remarquable. Sans jamais jouer la carte réaliste, elle illustre et interprète avec clarté, fluidité et poésie les explications du texte. Ses couleurs tendres, déclinées autour du bleu, nous enrobent dans l’univers marin. Elle est à la fois précise et expressive dans ce que racontent ses illustrations. En variant ses cadrages à chaque page, elle crée une dynamique chaque fois renouvelée et en lien avec le thème proposé.

Bel ouvrage de vulgarisation sur cet animal que nous aimons tant. Un joli message d’amour de la part de India Desjardins.
Abordable par les enfants dès 7 ans, dit l’éditeur. Mais un lecteur de 5 ans sera déjà fasciné grâce aux illustrations.


Les baleines et nous, India Desjardins et Nathalie, éditions de La Bagnole