Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

La vie en poésie

J’aime tenir ces petits recueils de poésie dans la main. C’est leur première qualité, celle d’être accessible, de se glisser en douceur entre vos doigts, avec la souplesse et l’élégance de leur jolie ligne graphique.
Ce sont des poésies qui déroulent des thèmes sur la vie, l’intime, le quotidien, la famille. On peut librement se laisser surprendre en les ouvrant à n’importe quelle page. À chaque auteur ou autrice, sa force, son style dans la ligne éditoriale sérieuse qui les relie : mettre la poésie à portée de mains des plus jeunes en les amenant à apprécier combien les mots, même simples, ont le pouvoir de faire surgir des images.
Et que l’exigence de lire tient plutôt de notre implication à la lecture pour comprendre la voix qui nous parle.

Celle de Véronique Grenier dans Colle-moi, toute d’émotions
et de sensations.
« Il y a des possibles qui n’auront pas lieu. Mais il y en aura d’autres qui n’auraient pas pu avoir lieu. »

Celle de Baron Marc-André Lévesque dans J’ai appris ça au cirque, coupée, entrecoupée, rebondissante, haletante et drôle :
« le déséquilibre nous tient par la barbichette les efforts tanguent l’échelle est souple on ricane dans l’écroulement
et dans les nœuds du rire on se fait des amis »

La voix de Virginie Beauregard qui, dans Perruche, fait entrer la réalité comme des fausses notes dans sa tristesse :
« quand j’ai perdu mon oiseau j’ai senti l’air m’insulter mon ventre se percer de tristesse ma tête devenir un nid de larmes »

Celle de Jean-Christophe Réhel qui, dans Peigner le feu, rythme ses pensées qui jonglent sans cesse entre détails insipides et d’autres plus signifiants. L’œil est alerte et le cœur battant de rire :
« Je regarde les élèves de secondaire 5 Je les trouve beaux et niaiseux Comme d’immenses gorilles au soleil. »

On ne redira jamais assez combien la poésie est importante pour s’approprier l’habitude de lire simplement pour le plaisir de la musique des mots et développer notre capacité à faire naitre des images dans notre tête.

COLLECTION POÉSIE – COURTE ÉCHELLE