Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

L’adorable Lola

Les mots doux, Tu m’aimes ou tu m’aimes pas?, Un bisou c’est trop court, L’île aux câlins … Lola est une héroïne qui s’exprime depuis plus de 20 ans grâce à ses deux parents attentionnés, Carl Norac et  Claude K. Dubois.
Née d’une anecdote amusante (une petite fille qui n’osait pas poser sa question à Carl Norac et gardait sa bouche toute gonflée comme si les mots ne pouvaient en sortir), cette petite hamster raconte au fil des histoires ses déboires avec la vie qu’elle apprivoise.
Le choix de cet animal, petite boule de poil douce et molle qui peut se contorsionner facilement, permet à Claude K.Dubois de rendre plus expressives les émotions vécues. Car une émotion n’est jamais petite n’est-ce pas ? Lola nous le fait bien comprendre.

La jolie connivence installée autour du personnage offre chaque fois aux tout-petits de vivre un moment d’intimité qui les touche vraiment. Les émotions et les réactions aux évènements y sont toujours sincères car Lola incarne parfaitement bien l’enfant de 2/3 ans qui passe du rire aux larmes, qui s’emballent puis se dégonfle, qui s’enthousiasme avec exagération puis retombe dans sa déception.

Carl Norac concocte des textes rythmés et souriants, aux sonorités que les petits adorent. Carl est poète et comme il l’explique dans l’une des vidéos que vous pouvez voir sur le site de l’éditeur, le domaine des albums jeunesse lui permet d’écrire des  » petites proses » proches de la poésie.
Il raconte aussi que les histoires de Lola sont souvent inspirées par une anecdote autobiographique. Dans Adorable, c’est tout moi !  il exprime un petit « ras le bol » des enfants plantés devant la télé à regarder des émissions dont ils ne comprennent pas les ressorts. Heureusement, l’humour allège et efface tout aspect moralisateur qu’il n’y a jamais dans ces histoires. Ce qui est sûr, c’est que Lola explore ses limites en voulant en faire un peu trop. Elle trouvera refuge dans un livre et offrira une chute espiègle au lecteur.

Sous le doux crayonné de Claude K.Dubois, Lola, tout en rondeur, avec son petit ventre blanc et ses joues roses, provoque aux grands comme aux petits un sourire tendre. Et à cet âge, on a besoin de ça. Il y a quelque chose de sécurisant chaque fois qu’une histoire se termine. Un calme après la tempête qui pourrait bien recommencer quelques minutes plus tard.
Ce sont des histoires qui font du bien et parlent de l’intime quand ne sait pas encore mettre de mots sur nos émotions.

« L’émotion est la seule force directrice dans mon travail. Je ne dessine pas pour le côté graphique, celui-ci me sert en fait à traduire avec force les sentiments de mes personnages : la joie, la tristesse et, toujours en filigrane, la fragilité et l’étonnement face au monde qui nous entoure. Le regard des enfants croisera celui de mes personnages. Pour que cette rencontre magique ait lieu, il faut que ce regard soit vrai, sincère et vivant. » Claude K. Dubois