Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Le monde secret d’Adélaïde

Est-ce le monde secret d’Adélaïde ou celui de l’auteur, Élise Hurst, qui est fait de délicatesse et d’un profond sentiment de poésie? Je ne connais pas bien Élise Hurst mais je connais désormais Adélaïde. Elle nous invite dès la page couverture à respirer l’air de la nuit bleue, étoilée de mystères. Autour d’elle, des petites chandelles mettent en scène une lumière chaleureuse et invitante.

Dès la première page de l’album, nous sommes dans un monde mélangeant les genres. Êtres humains et animaux se côtoient dans un monde citadin contemporain aux couleurs du regard d’Adélaïde. Il nous semble entendre le petit brouhaha de la ville, un brouhaha doux et plutôt paisible en harmonie avec la vie tranquille d’Adélaïde. Elle observe les uns et les autres aller, venir, rêver, chanter…Ils remplissent sont coeur et l’inspirent. Car Adélaïde est une artiste. Mais elle est seule et silencieuse, il lui manque quelque chose. Alors qu’elle ne s’y attendait pas, voilà que sa vie bascule. Le vent se lève qui annonce l’amour, bien sûr. Cette rencontre, je ne la dévoilerai pas ici afin de ne pas gâcher l’effet de surprise quand vous aurez l’album en mains. Mais, oh comment les choses peuvent changer sans qu’on s’y attende, ni que l’on soit forcément prêts ! Cela peut faire peur ou nous donner des ailes.

Un peu de Hopper chez Élise Hurst ?

Outre le thème de la rencontre, c’est aussi une histoire qui parle de la créativité, du besoin de poésie dans la vie. Tout y contribue: la petite boutique d’Adélaïde, mais aussi les détails surprenants des couleurs qui révèlent les formes, les lumières fabuleuses  qui enveloppent tout cela de mystère et accompagnent les évènements. Chaque illustration est un véritable tableau.
D’ailleurs, Elise Hurst peint une ville qui n’est pas dans sans rappeler celles où l’artiste Edouard Hopper met en scène ses personnages solitaires. L’allusion iconographique va même jusque dans l’utilisation du rouge aux nuances semblables chez le peintre.
Ce fil d’Ariane rouge qui se relaiera jusqu’à vous, lecteur, je l’espère.

Acheter Le monde secret d’Adélaïde, Édition D’Eux