Reconnaître le talent artistique des enfants

Le Muz, sur l’idée folle de Claude Ponti pas si fou que ça, est une mine d’or mais surtout une mine d’ART.
Le Muz est un musée « qui ne se prend pas au sérieux » mais qui prend l’art des enfants très au sérieux. Entièrement virtuel, il accueille des milliers d’œuvres, sur des thèmes variés, avec des techniques, des styles ou des médiums allant du dessin pur au land art, de la poésie à la video, de la figuration à l’abstraction.
L’art des enfants nourrit l’espace infini du Muz, ce jardin, cet océan, cette île où leur créativité trouve refuge. Surtout, elle y est reconnue.

Ta chambre comme une île est le thème qui accompagne ce long confinement. Une des merveilleuses expositions à visiter.
Lieu de refuge et de rêve, lieu de solitude et d’intimité avec les frères, les sœurs, les ami.es qui y entrent, champ des secrets et des cachettes, espace des jeux qu’on invente avec tout ce qui nous entoure et ce qui est dans notre tête, la chambre est là où l’imaginaire se déploie.

Les enfants ont tant à dire ! Pour qui est attentif à leur création, Le Muz met au grand jour leur regard et leur vision originale du monde, leurs aspirations et leurs rêves. Créer pour eux est naturel, nécessaire. C’est leur langage, avant même de savoir lire et écrire.

Au Muz, on déambule à travers les expositions, l’artothèque, les collections qui ne cessent de nous éblouir. Par exemple dans l’exposition Germaine Tortel, j’ai admiré ces deux peintures, l’une sur le thème de Paris, témoignage de la cathédrale Notre-Dame avant l’incendie, l’autre, sur le thème de la maternité. Quelle force dans ces œuvres habitées, que ce soit les bras faisant cercle autour du bébé et l’attitude du corps (dans la maternité), ou le choix des couleurs et du contre plan impressionnant dans la représentation de la cathédrale.

À confronter tant de créations, on ne peut que s’émouvoir de la grandeur des ailes de l’enfance et du regard des enfants sur la vie. À peine tiennent-ils un crayon en mains qu’ils veulent laisser leur trace, dire ce que les mots ne peuvent pas encore exprimer, ou n’osent pas.
Et toi, artiste en puissance, tu aimerais envoyer tes dessins ? C’est facile ! Crée-toi un compte (à partir de 2 ans), visite le musée virtuel et partage ton/ tes œuvres.
Enseignants, parents, prenez le temps d’explorer l’espace d’exposition que les enfants auront plaisir à nourrir de leurs propres œuvres. Encouragez-les à la création et surtout offrez-leur une reconnaissance.

« J’ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant ». Pablo Picasso
Et pourtant cette œuvre n’est pas de Picasso mais de Moussa, 6 ans.


Vous avez admiré les dessins de
(de haut en bas) :
– Tête d’ours, Chloé (6 ans)
– Ma chambre comme une île de Lou Pohu Prouveau (7 ans)
– Notre-Dame de Paris (7 ans) – Exposition Germaine Tortel
– Maternité, Yvette (7 ans) – Exposition Germaine Tortel
– Moussa (6 ans)- Collection Fabien Pinaroli
– Ma chambre comme une île, Jeanne Beedasse (8 ans)